critiques


réalisateurs


acteurs


thèmes


origines



Scoop. 2006.
Origine : Etats-Unis
Genre : Comédie
Réalisation : Woody Allen
Avec : Hugh Jackman, Scarlett Johansson, Geoff Bell, Christopher Fulford...


Voilà maintenant 37 ans que Woody Allen fait son cinéma ! N’en déplaise à certains, il faut bien l’avouer, son œuvre est conséquente et on ne peut s’empêcher d'admettre que Woody Allen est un grand cinéaste.
Le bonhomme s’est fait connaître avec Manhattan ou encore Annie Hall, récompensés par des oscars. Mais c’est la comédie qui a fait de lui le cinéaste qu’il est. On peut penser au génial Harry dans tous ses états, mais aussi récemment à Melinda et Melinda où il faisait une autopsie de son travail.

Scoop renoue magnifiquement avec la comédie après un sombre et amoral mais jubilatoire Match Point ! Ainsi, le champion de l’absurde nous sert là un film parfois hilarant, souvent drôle, mais aussi certainement glamour, bien sûr, ceci grâce au couple Scarlett Johansson, Hugh Jackman qui fait merveille. Mais le couple père/fille formé par la délicieuse Scarlett et l’extraordinaire Woody Allen est quant à lui très efficace dans la comédie, la création du décalage à réaliser avec la réalité du film, et nous voilà jubiler grâce aux dialogues bien ficelés et bien évidemment magnifiquement interprétés par le duo.

Ainsi, Scarlett Johansson joue une étudiante en journalisme qui doit enquêter sur plusieurs meurtres en série parce que le fantôme d’une ancienne gloire du journalisme récemment morte revient en lui disant d’enquêter sur le fils d’un grand lord destiné à la politique (Hugh Jackman).
L’intrigue, bien qu’assez faible n’est pas le plus important dans cette œuvre. On pourra regretter la simplicité du scénario, mais pourtant, tout au long du film, on n’arrive pas à savoir si effectivement Hugh Jackman est le tueur en série ou pas. Si bien que Woody Allen va couper son film en deux. La première partie s’appuyant plus sur la qualité des dialogues, et les situations burlesques, et une seconde partie plus axée sur l’enchaînement des évènements donc du déroulement de l’action. Ainsi, le film paraît un peu déséquilibré, mais la seconde partie reste tout de même intéressante, et parfois drôle.
La relation entre Scarlett et Hugh est aussi admirablement bien mise en valeur qui s’appuie sur le non-dit, sur les blessures des personnages et leurs mystères. Mais l’infiltration des deux américains dans le monde des lords anglais reste très savoureux avec un Woody Allen magicien se faisant passer pour un richissime roi du pétrole qui montre des tours de cartes à l’aristocratie anglaise. Un régal !

Bref, Woody Allen signe là une œuvre très drôle, sans doute pas sa meilleure comédie, mais un film de très bonne facture ! Après Match Point, Woody Allen montre qu’il est bel et bien de retour, mais j’étais personnellement de ceux qui pensaient qu’il n’était jamais réellement parti, et que dès Anything Else il avait su démontrer combien son talent était encore et toujours présent après un Sortilège du Scorpion de Jade et un Hollywood Ending légers. Un dénouement « semi surprenant » mais un bon moment passé. Un très bon Woody Allen, avec un casting excellent, et puis il faut le souligner, le retour de Woody Allen devant la caméra, et c’est toujours un régal de l’entendre se battre avec ses répliques. Allen fait du Allen, mais qui pourrait lui en vouloir tant il est clairement évident que cet homme a apporté énormément au cinéma d’auteur et au cinéma en général (soyons fous !).

Jérémie Conde

Textes et images © Association Tortillapolis. Tous droits réservés.